Le service est maintenant opérationnel

Le 23 novembre 2016, Airbus Defence and Space a lancé le premier service de son SpaceDataHighway, marquant une rupture dans la vitesse des communications spatiales.

spacedatahighwayGrâce à la technologie laser développée par Tesat Spacecom, filiale d’Airbus Defence and Space, le SpaceDataHighway pourra transférer de grands volumes de données depuis des satellites en orbite terrestre basse, des drones et des avions de surveillance, ou même depuis une station spatiale comme l’ISS. Grâce à cette nouvelle technologie de communication laser et son haut débit (jusqu’à 1,8 Gbit/s), nous pouvons à présent transmettre en toute sécurité jusqu’à 40 téraoctets par jour.


De plus, l’orbite géostationnaire des satellites relais permet un transfert en quasi temps réel pour les satellites en orbite basse, contrairement au délai actuel de plusieurs heures. « SpaceDataHighway, ce n’est plus de la science-fiction ! Ce système révolutionnera les communications par satellite et contribuera à maintenir l’industrie spatiale européenne à l’avant-garde de la technologie et des services innovants », a déclaré Evert Dudok, Directeur de la business line Communications, Intelligence & Security (CIS) d’Airbus Defence and Space.

Découvrez son fonctionnement et ses principales utilisations

La Commission européenne est le premier client du système SpaceDataHighway. Les satellites Sentinel-1 et Sentinel-2 du programme européen d’observation de la Terre Copernicus sont équipés de terminaux de communication laser qui accéléreront considérablement la transmission des informations urgentes et des grands volumes de données. En cas de crise humanitaire ou de gestion de catastrophe naturelle, les informations les plus récentes sont cruciales pour permettre aux autorités de préparer les interventions les plus appropriées.

En tant que maître d’œuvre du PPP SpaceDataHighway, Airbus Defence and Space cofinance, conçoit, fabrique, exploite et commercialise le système. Le centre aérospatial allemand (DLR) participe également au financement du système, ainsi qu’au développement et à l’exploitation du segment sol. Le consortium compte également onze pays européens.

Positionné à 9° Est, ce premier nœud de communication offre une couverture depuis la côte Est américaine jusqu’à l’Inde. Un deuxième satellite, lancé en 2017, étendra la couverture, la capacité et la redondance du système. Airbus Defence and Space est prêt à étendre SpaceDataHighway à un troisième nœud, EDRS-D, qui sera positionné au-dessus de la région Asie-Pacifique. Ce troisième nœud sera la prochaine étape vers la fibre optique globale dans le ciel.

Go to the top